Le projet d'une école

La région du Haut-Uélé

 

La petite école primaire Aningi se situe dans le village de Bamatebi  sur le territoire de Wamba dans la région du Haut-Uélé de la République démocratique du Congo.

Cette région se compose d'une mosaïque de forêt tropicale. Elle est difficile d'accès à cause de la mauvaise qualité des routes de la région.
La population locale vit principalement de l'agriculture.  Elle cultive Le manioc, le maïs, le riz, les arachides, leharicots,  l'huile de palme et les bananes Plantain qui sont les principaux aliments de consommation.

La majeur population vit dans des huttes en terre dont le toit est en chaume de palmier.
Les vêtements portés par les villageois sont des pagnes ou des vêtements occidentaux de seconde main.

 

Le revenu par habitant est d'environ 100 euros par an. L'élevage est rare, limitée à la volaille et à quelques chèvres. Ils obtiennent la viande et d'autres ressources forestières par du commerce avec les pygmées Mbuti qui vivent dans la forêt.

La langue nationale est le lingala.

Le pouvoir coutumier est reconnu en RD Congo . La présence des Chefs coutumiers demeure active dans l'administration territoriale où ils occupaient des fonctions de chef de collectivité.

 

 

Le Nord-Est du Congo deborde de richesse minérales et à souvent été la convoitise des multinationales engendrant misère et 'instabilité dans la région.

En 2010, MSF indique que le niveau d'insécurité est encore présent dans le Haut Uélé. Les centres de santé fonctionnent très mal, il y a un manque de personnel qualifié et les ruptures de stocks de médicaments sont fréquentes.

En 2014 la situation semble plus calme, mais des problèmes des santés persistent. Maladies diarrhéiques, le paludisme, la rougeole, la tuberculose sont les premiere cause de mortalité.

 

La région du  Haut-Uélé a longtemps été le théâtre de conflits meurtriers qui ont eu pour conséquences la disparition d’une bonne partie de la population et la destruction de nombreuses infrastructures essentielles dont les écoles.

Le riche patrimoine artistique qui faisait la fierté de la région et de ses habitants est entrain de disparaître. Les techniques artisanales et artistiques étaient  transmises  par les  anciens aux plus jeunes.

Aujourd'hui les jeune tournent le dos aux valeurs traditionnelle et jette leurs regards vers les grandes villes.

Nombre d’habitant

Il est tres difficile de dire  le nombre d’habitant dans la région , dù à l’instabilité et aux multiples guerre qui ont eu lieu dans la région.  Les services publics et l’administration ne sont que très peu fonctionnels et destructurés.

Plus de 20 000 personnes qui avaient fuit les affres des conflits armés dans le territoire de Wamba (Province Orientale) se sont réfugiés en forêt depuis environ deux mois.

qu'il n'y ait pas d'électricité, ni de routes,

Comme les Forces armées Congolaises (FARDC) ont réussi à rétablir la paix dans cette contrée du pays, les autorités locales demandent à la population de regagner leurs domiciles. Cependant, bon nombre d’habitants, surtout ceux dont les maisons ont été détruites hésitent de rentrer dans ce village.

 

Source : Radio Okapi décembre 19, 2013,

 

La construction d'une école

 

Bernadette à bien connu cela dans son enfance.

A Bamatebi il n'y avait pas de structure scolaire, les enfants désireux de se scolariser devaient marcher 35 kilomètres pour aller à l'école.

Au cours de nombreux voyages dans la région,  Bernadette rentre en contact avec la population, elle constate que rien n’a changé. Il faut toujours faire 35km (12h de marche à pied) pour trouve la première école.  et qu'il y a une forte demande d’aide pour la construction d’une école primaire dans la région de Wamba au village de Bamatebi  (à 35 Km de la ville d’Isiro).

Consciente de cette difficulté, Bernadette prend sa décision: " Fonder une école primaire dans son village natale à fin de conscientiser les enfants et leurs donner les outils necessaires afin de construire un avenir meilleur dans leur propre village."

Elle contactera toute les personnes nécessaire afin de mettre son projet à excursion.

 

Nos objectifs principaux de l'école sont:

 

 

EDUCATION

L'éducation est la clé pour sortir de la pauvreté

et de l'ignorance. Lire et ecrire  permetra a chacun

de s’informer d’élargir ses connaissances et  sont horizon.

 

CULTURE ET TRADITION

Mettre en avant les traditions culturelles qui valorisent l’écologique.  

Redynamiser la patrimoine culturel afin d’encourager les nouvelles

générations à construirent leur future chez eux.

 

ENVIRONEMENT

Ouvrir les consciences sur la fragilité de la nature qui nous entoure

et sur le problème du réchauffement climatique, de l'épuisement des ressources naturelles. 

Informer preparer les jeunes à un  environnement soutenable et  durable.

 

LES GRANDS ENJEUX DU PROJET SONT :


Le public cible

les enfants du village de Babiangana âgés de 6 à 12 ans. Nous voulons leur donner accès à l'ensengnement gratuitement .
À ce jour, nous reusisons notre paris, nous espérons que le furture nous le permettra .

La mission de Bernadette / notre mission

 

Les membres de l’ASBL, se sont engagés à

- donner aux enfants du village l’acces à l’éducation ainsi que les outils necessaire afin de devenir des citoyens  responsables et oeuvrant pour un futur local  meilleur;

- redynamiser  et revaloriser le patrimoine culturel en innovant ou l’adaptant à la réalité de notre époque.

 

 Pour ce faire, nous avons dû définir  3 objectifs généraux majeurs et deux axes principaux de travail ont été dégagés et seront à développer ci-après. Pour information, nous aborderons les activités concrètes développées par l’ASBL dans ce cadre au dernier point de ce chapitre.

Objetif pour cette mission  :

 

EDUCATION :

droit à l’enseignement

L'éducation est la clé pour sortir de la pauvreté et de l'ignorance.

Lire et ecrire  permetra a chacun des enfants d’avoir acces à l' information.

d’élargir ses connaissances et  son horizon.

Apprendre à lire, écrire et calculer

Développer le sens critique

Avoir acces à la connaissance

Faire d'eux des citoyens dignes et reponsables

 

 

CULTURE ET TRADITION

Créer le lien entre les traditions culturelles et l’environnement

Mettre en avant les traditions culturelles qui valorisent l’écologie.    

Redynamiser le patrimoine culturel afin d’encourager les nouvelles

générations à construire leur future chez eux. En valorisant leur propre

patrimoine culturel et traditionnel .

Encourrager la culture , l’art , la musique et l’ouverture sur le monde.

 

EVIRONEMENT

- Sensibilisation au respect de l environement

- Ouvrir les consciences sur la fragilité de la nature qui nous entoure et le problème

   du réchauffement climatique, de l'épuisement des ressources naturelles. 

- Informer preparer les jeunes à un  environnement soutenable et  durable.

- Conscientiser les enfants sur les richesses écologiques de la region.

- Encourrager le local en se reapropriant les actes écologiques qui existaient dans

les traditions du coin. Innover vers de nouvelles techniques qui encourragent

le developpent local et l’autonomie . l’auto suffissance.

 

 

 

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now